Date de Publication

26/04/2017

Date limite

29/06/2017

Objectif

L’objectif du programme de travail COSME 2017 en matière de tourisme est de renforcer la compétitivité du secteur dans l’UE et d’accroître sa contribution à la croissance économique et à l’emploi.

Les actions menées dans le cadre de COSME viseront en particulier, d’une part, à améliorer l’environnement des entreprises pour les entreprises de tourisme, grâce à l’amélioration des connaissances socioéconomiques et du marché et à l’échange des meilleures pratiques, et d’autre part, à diversifier et à accroître la visibilité de l’offre touristique transnationale européenne. Une attention particulière sera accordée à l’exploitation des synergies entre le tourisme et les industries culturelles et créatives. Les actions seront mises en œuvre en étroite coopération avec l’industrie et les autorités des États membres à tous les niveaux, conformément aux principes de subsidiarité et de proportionnalité.

Objectif de l’appel

Dans le cadre de cet objectif, la Commission souhaite cofinancer des projets qui soutiennent la promotion et le développement de produits touristiques thématiques transnationaux. L’objectif est de soutenir les partenariats, y compris les destinations et les PME, le développement et la promotion de produits touristiques transnationaux à travers les industries culturelles et créatives (ICC).

Cet appel à propositions vise ainsi à cofinancer des projets de développement et de promotion de produits touristiques transnationaux liés spécifiquement au sous-secteur des industries culturelles et créatives (ICC). Une attention particulière sera accordée à l’utilisation des technologies liées aux ICC pour promouvoir ces produits touristiques et améliorer l’expérience des visiteurs.

Comme exemples possibles, les produits transnationaux pourront concerner le patrimoine culturel matériel / immobilier / subaquatique, tels que :

  • Les monuments historiques ou architecturaux traditionnels (sites archéologiques romains, grecs, ruines sous-marines, villes médiévales ou gothiques, châteaux, cathédrales, monastères, sanctuaires, temples, grottes),
  • Les sites industriels, les musées, les théâtres, les galeries, les sites architecturaux contemporains,
  • Le patrimoine culturel immatériel (cuisine locale ou gastronomique, artisanat, arts locaux, village et vie rurale, etc.)

Ces produits doivent utiliser la réalité augmentée et l’immersion (réalité virtuelle).

 

Objectifs spécifiques de l’appel

  • Renforcer la coopération transnationale en matière de patrimoine culturel européen et de tourisme;
  • Sensibiliser sur le patrimoine culturel européen et accroître sa valeur, son attractivité et son potentiel pour le développement du secteur du tourisme;
  • Encourager le développement et la diversification de l’offre de produits et de services touristiques grâce à une promotion accrue des produits touristiques thématiques transnationaux liés au patrimoine culturel;
  • Renforcer la coopération transfrontalière et les compétences de gestion des organismes publics ou privés chargés de développer et promouvoir des produits touristiques thématiques transnationaux liés au patrimoine culturel;
  • Favoriser une meilleure prise en compte du marché et de la visibilité de produits touristiques transnationaux européens attrayants axés sur le patrimoine culturel européen;
  • Améliorer la compétitivité du produit touristique européen grâce à l’utilisation des technologies liées aux ICC;
  • Créer de solides partenariats public-privé et assurer une fertilisation croisée des connaissances et de l’expérience entre les destinations/organisations participantes.

 

Critères

Le consortium du projet doit réunir au moins:

  • 5 membres et un maximum de 8 membres/partenaires de différentes entités juridiques et couvrant au moins 4 pays éligibles dont :
  • Une autorité de gestion d’un site culturel de l’UNESCO inclus dans la liste du patrimoine mondial. Il incombe au demandeur de démontrer le lien direct entre le site culturel de l’UNESCO et l’autorité de gestion. Dans le cas où le site culturel de l’UNESCO est sur la liste collective du patrimoine mondial, l’autorité de gestion d’un (ou plusieurs) de ces sites (mais pas nécessairement tous) serait également éligible;
  • Une PME agissant dans le tourisme ou le sous-secteur du patrimoine culturel des ICC;
  • Et une autorité publique nationale ou régionale ou locale.

Documentation

Pour en savoir plus : texte de l'appel à propositions