Le centre-ville de Perpignan présente des aspects extrêmement contrastés. Il concentre en effet un patrimoine culturel exceptionnel qui a valu à Perpignan le label « Ville d’Art et d’histoire », restauré dans sa quasi-totalité, une grande densité de commerces de proximité mais aussi un îlot de pauvreté et de précarité situé dans les quartiers Saint Jacques et Saint Matthieu.

La ville de Perpignan a lancé en concertation avec l’Etat la restauration de différents bâtiments dont le musée d’Art Hyacinthe Rigaud. Ce musée est destiné à devenir un symbole identitaire fort de la ville et un outil de rayonnement structurant. Cet investissement marque la volonté de la ville de Perpignan de devenir une destination unique en termes de patrimoine, de culture.

Les objectifs

L’objectif de ce projet est de proposer un espace culturel de qualité dont le projet scientifique autour d’expositions permanentes qui comprendront trois périodes (gothique catalan, baroque et moderne), des espaces pour les expositions temporaires ainsi que des actions à caractères pédagogique.

Le rayonnement du nouveau musée vise à impacter directement  l’augmentation du volume touristique autour du patrimoine culturel de la Ville. Le nouveau musée espère atteindre les 60.000 visiteurs par an (contre 9.000  visiteurs annuels pour l’ancien Musée Rigaud)

Les données du projet

Coût total : 6 179 508,62 €

Cofinancement FEDER : 2 182 811,64 €

Région : 1 190 765,56 €

État : 1 000 279,00 €

 

Pourquoi l’Europe a soutenu le projet ?

L’Europe a soutenu le projet car la rénovation du musée répond à l’objectif de valorisation du patrimoine : développer le tourisme autour de sites culturels, préserver les richesses du patrimoine culturel et valoriser le territoire.

 

En savoir plus : cliquez ici