Le Corps européen de Solidarité (CES) est la nouvelle initiative de l'Union Européenne pour offrir aux jeunes de 18 à 30 ans, l'opportunité de s'engager dans une mission de volontariat ou de travailler dans un projet utile en Europe.

Corps Européen de Solidarité

Le Corps européen de solidarité (CES) est la nouvelle initiative de l’Union européenne pour offrir aux jeunes de 18 à 30 ans, l’opportunité de s’engager dans une mission de volontariat ou de travailler dans un projet utile en Europe.

1. Une initiative récente

Le CES a été voulue par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker au cours de son discours annuel sur l’état de l’Union européenne en septembre 2016. Après un lancement officiel en décembre, les inscriptions sont ouvertes et les premiers jeunes pourront partir durant l’été 2017. Objectif : atteindre 100 000 participants d’ici 2020.

2. De 18 à 30 ans pour une durée de 2 à 12 mois avec un certificat

Le CES cible un public jeune pour un laps de temps défini. Vous pouvez vous inscrire à 17 ans, mais le projet doit démarrer après vos 18 ansLes activités ont une dimension solidaire (accès à l’éducation, protection de l’environnement, accueil des réfugiés..).

A la fin de son activité, le participant recevra un certificat qui viendra attester sa participation au Corps. Très basique, il pourra être complété par un certificat Europass/Youthpass. Les institutions européennes reconnaîtront le certificat du CES et compte construire une image autour de celui-ci.

3. Une structure adaptée votre profil

Durant votre inscription (https://europa.eu/youth/Solidarity_fr), vous devez renseigner votre profil (coordonnées, compétences etc…). A partir de ces informations, les organisations pourront vous trouver et vous sélectionner. Elles vous proposeront volontariat, stage, emploi ou apprentissage, et même vous demander un entretien. Rassurez-vous, vous êtes libres de votre choix et vous pouvez supprimer votre profil quand vous le souhaitez.

4. Un contrat de confiance

Le CES possède sa propre charte qui s’inspire du SVE (Service Volontaire Européen). Les structures accréditées SVE peuvent rejoindre le CES. Mais aussi des non accréditées, à condition de signer la charte. Les jeunes doivent également adhérer aux missions et principes.

5. Adapter à un projet volontaire ou professionnel 

Le CES réunit deux volets. Le volontariat offre aux jeunes, au moyen d’une subvention la possibilité d’effectuer un service volontaire à temps plein. Le volet professionnel fournit aux jeunes une chance de trouver un emploi, un stage ou un apprentissage. La plupart de ces offres seront soutenues par le programme pour l’Emploi et l’Innovation sociale (EaSI).

6. Différent du SVE (Service volontaire européen) 

Le Corps n’est pas un programme comme le SVE, mais une initiative basée sur plusieurs programmes. Le SVE est mené dans le cadre d’Erasmus +. Le CES fournit également la possibilité d’un emploi, d’un stage ou d’un apprentissage alors que le SVE se concentre aux volontariats. Enfin, on peut effectuer sa mission CES dans son pays de résidence, ce qui n’est pas possible pour le SVE.

7. Une opportunité sans frais

Pour les volontaires, les frais de voyage, d’hébergement, de nourriture et d’assurance seront couverts avec le reçu d’une indemnité mensuelle. Pour les stagiaires et apprentis, un contrat de travail sera signé, établi conformément à la réglementation du pays d’accueil. Une indemnité de subsistance leur sera également versée. Les employés seront rémunérés conformément à la législation et aux accords collectifs locaux. Les frais de voyage seront couverts.

8. Des projets concrets

Les activités couvrent un large éventail de thèmes dans le respect de la mission et des principes du CES. Vous pouvez être amené à aider à reconstruire une école, venir en aide à des demandeurs d’asile, nettoyer des forêts, travailler avec des personnes handicapées.

9. Se montrer polyvalent et élargir ses possibilités 

Il est difficile de d’estimer le temps d’attente. Certains ne seront pas contactés pas, car les demandes des organisations ne correspondent pas aux profils rédigés. Il est ainsi nécessaire de se montrer polyvalent et d’élargir le champ des possibilités. De plus, les places sont limitées en raison des contraintes budgétaires et logistiques. Il est difficile d’anticiper les activités/pays de déploiement qui seront les plus demandés. Ainsi, l’outil de mise en relation ne pourra pas satisfaire tout le monde.

10. Des formations et un soutien linguistique possibles

Les jeunes sélectionnés recevront l’ensemble des informations nécessaires. Ils pourront s’enregistrer à un cours linguistique en cas de besoin. Une fois arrivé, le participant bénéficiera d’une formation pour mener à bien les tâches spécifiques qui lui seront demandées et pour se préparer à la dimension interculturelle de l’activité.