L'Union européenne (UE) n'est pas une fédération à l'instar des États-Unis. Elle n'est pas non plus une organisation de coopération entre gouvernements à l'instar des Nations unies. Les pays qui la forment (ses "États membres") exercent leur souveraineté en commun pour acquérir sur la scène mondiale une puissance et une influence qu'aucun d'entre eux ne saurait posséder seul.

Les institutions communautaires

Le système décisionnel européen en général et la procédure de codécision en particulier associent les trois institutions principales :
Le Parlement européen, qui représente les citoyens européens et dont les membres sont élus au suffrage direct;
Le Conseil de l’Union européenne, qui représente les États membres; et
La Commission européenne, qui a pour mission de défendre les intérêts de l’Union dans son ensemble.
Ce « triangle institutionnel » définit les politiques et arrête les actes législatifs (directives, règlements et décisions) qui s’appliquent dans toute l’UE. En principe, il appartient à la Commission de proposer de nouveaux actes législatifs européens, mais au Parlement et au Conseil de les adopter.

Deux autres institutions jouent un rôle essentiel : la Cour de justice veille au respect du droit communautaire et la Cour des comptes supervise le financement des activités de l’Union.