La Commission Juncker adopte son deuxième programme de travail annuel et continue de mettre l’accent sur la réalisation des 10 priorités

Le 27 octobre, la Commission européenne a adopté son programme de travail pour 2016, le deuxième de la Commission Juncker, et réaffirme ainsi son engagement en faveur des dix priorités politiques décrites dans ses orientations politiques. L’élaboration de ce programme de travail a débuté avec le discours sur l’état de l’Union prononcé le 9 septembre par le président Juncker devant le Parlement européen et avec la lettre d’intention envoyée le même jour par le président Juncker et le premier vice-président Timmermans aux présidents du Parlement européen et du Conseil. Elle s’est déroulée suivant un dialogue constructif avec le Parlement européen et le Conseil. Le programme de travail invite le Parlement européen et le Conseil à coopérer pour obtenir des résultats rapides et efficaces dans les domaines d’action les plus importants.

M. Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, a déclaré à cette occasion: «Il y a un an, la Commission a pris un nouveau départ, en s’engageant à se concentrer sur les grands domaines dans lesquels les citoyens attendent de l’Union européenne qu’elle fasse la différence. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape dans la réalisation de ces priorités politiques. Au cours de cette année, nous mettrons sur la table des mesures supplémentaires pour gérer la crise des réfugiés, stimuler l’emploi et la croissance, renforcer le marché unique, approfondir l’Union économique et monétaire, assurer l’équité fiscale, veiller au respect de normes sociales élevées et favoriser la durabilité sur les plans économique, social et environnemental. On ne pouvait plus continuer comme avant: les citoyens jugeront l’Union européenne sur sa capacité à obtenir des résultats sur les enjeux majeurs auxquels sont confrontées nos sociétés aujourd’hui. C’est pourquoi nous demandons au Parlement européen et au Conseil de donner la priorité, lors de leurs travaux législatifs, à nos propositions les plus urgentes.»

Le programme de travail de cette année mettra en œuvre 23 initiatives clés dans le cadre des 10 priorités politiques de la Commission, prévoit 20 modifications ou retraits de propositions en attente et comporte 40 actions REFIT pour réexaminer la qualité de la législation de l’UE en vigueur. Dans de très nombreux domaines, il est nécessaire d’adopter une approche commune à l’échelon européen si nous voulons atteindre nos objectifs ambitieux — un niveau élevé de protection de l’environnement, des normes élevées sur le plan social et en matière d’emploi, la sécurité d’approvisionnement énergétique, une économie dynamique et profitable à tous, et une politique migratoire qui reflète nos valeurs communes.

Pour en savoir plus :