Le traité signé le 7 février 1992 à Maastricht est un des traités constitutifs de l’Union européenne. Il a permis de dépasser l’objectif économique initial de la Communauté (réaliser un marché commun) et de lui donner une vocation politique. Il a marqué une nouvelle étape dans le processus « d’une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe ». 

Le traité affirmait les objectifs de l’Union en définissant les trois « piliers » de son action. Il donnait un cadre institutionnel au Conseil européen ainsi qu’à la procédure de coopération renforcée.

Le traité de Maastricht reconnaît également la citoyenneté européenne à toute personne ayant la nationalité d’un Etat membre de l’Union. De plus, a été décidé la création une monnaie unique au 1er janvier 1999, sous l’égide d’une Banque centrale européenne.

Enfin, avec Maastricht, les compétences communautaires se sont étendues à de nouveaux domaines (éducation, formation professionnelle, culture, santé publique, protection des consommateurs, réseaux transeuropéens et politique industrielle) selon le principe de subsidiarité (l’échelon le plus pertinent).

En 2009, le traité de Lisbonne a profondément refondé le traité de Maastricht et la structure en pilier a disparu.

Source :Toute l’Europe